L'Ecarlate Editions
littérature, essais critiques
érotisme, rock’n’roll

Jeu d'échecs : littérature et mondes possibles. Perec, Nabokov, Zweig, Lewis Caroll...

Vera Gandelman Terekhov

Genre : Essais

Parution : Mars 2013

ISBN : 978-2-296-99496-6.

Nb pages : 244

Couverture : Jalka studio

Prix : 25 €

Distributeur : L'Harmattan

Résumé :

Le jeu d'échecs et la littérature ont une analogie de fonctionnement, faisant la part belle à la créativité et à la liberté. Nombreux sont les auteurs qui ont exploité la partie symbolique et ludique du jeu d'échecs par leur stratégie d'écriture, où les combinaisons prolifèrent. Nabokov, Perec, Zweig l'ont utilisé d'un point de vue thématique ou structurel : le jeu d'échecs est la métaphore même de la création. 
Cependant, la structure n'existe que pour être transgressée. Le joueur, comme l'artiste, crée sa variante personnelle, au-delà des règles fixées par avance. Perec bafoue sa propre règle à la soixante-sixième case de l'immeuble, alors que Nabokov l'introduit en parodiant le jeu.

Les cadres se brisent, les frontières sont abolies. La question de Borgès fait écho: Qui joue et qui est joué, comme s'interroge l'héroîne de Lewis Caroll ? Est-ce un dieu, ou un un démon ?
 

Retour Catalogue